Dark

Light

Dark

Light

#8 – Penser et écrire le futur

🎙️ Le podcast est aussi disponible sur Spotify, Apple, Deezer et d’autres plateformes : par ici.

Faire de la prospective un sujet libre et abordable pour tous

Je suis le travail de Noémie depuis maintenant plus d’un an, depuis qu’elle a commencé à publier ses récits du futurs dans sa newsletter La Mutante, et son parcours m’a toujours impressionnée :

  • Après avoir travaillé pendant 10 ans en innovation dans de grandes entreprises, elle s’est lancée dans la vie d’indépendante.
  • Elle a cherché à développer dans son quotidien de freelance un projet qui lui plaisait et qu’elle avait à coeur de puis longtemps, sans jamais avoir pu le mener à bien : l’écriture.
  • Par ailleurs, passionnée de prospective mais lassée des rapports indigestes et bien trop académiques habituellement produits dans ce domaine, elle avait envie de démocratiser cette discipline et de la rendre plus ludique 
  • C’est ainsi qu’est née La Mutante, un travail bluffant d’éclairage des tendances qui laissent apercevoir la société de demain

Le design fiction, un dispositif fictionnel au service de l’imagination

L’originalité de La Mutante, c’est que chacune de ses éditions raconte la journée d’une personne aléatoire dans 5 ou 10 ans, imaginée à partir de l’étude des signaux faibles et des tendances qui émergent aujourd’hui.

Chaque récit pose donc des questions d’actualité et tire le fil de leurs implications sous tous les aspects possibles (social, éthique, technologique, …), en imaginant à quoi le monde ressemblera si ces questions deviennent des réalités.

Raconter le futur pour anticiper son impact 

Les récents scandales autour de Facebook ces dernières années, comme l’ingérence russe dans les élections américaines ou l’usage frauduleux des données d’utilisateurs par Cambridge Analytica, révèlent un problème bien plus large :  La plupart des produits conçus aujourd’hui, ne sont pas pensés pour demain.

Les produits digitaux (ou non) sont pour la plupart conçus pour résoudre des problèmes utilisateur immédiats et avérés – sans penser à l’impact sociétal, éthique ou environnemental qu’ils pourraient avoir demain. 

L’usage de la fiction permet de se prêter à l’exercice d’imagination des dégâts collatéraux de certaines innovations présentes – et c’est entre autres ce à quoi Noémie travaille avec ses clients, des entreprises de tous types.

Son objectif, comme elle le résume : « Mon moteur c’est la perspective, la capacité d’amener mon audience à se poser des questions nouvelles, à poser un regard inattendu et décalé sur ce qui nous attend dans le futur. »

La fiction et le storytelling au service de l’entreprise

L’usage de la fiction et du storytelling permettent aux collaborateurs d’une entreprise de vivre une expérience et de comprendre de manière plus tangible les enjeux auxquels leur organisation est confrontée : c’est aussi une excellente manière de les fédérer autour d’un sujet commun.

Noémie raconte dans l’épisode comment elle utilise l’exercice d’imaginer les futurs possibles pour embarquer des équipes entières et les aider à définir ensemble leur roadmap future, en mettant leur raison d’être au coeur de l’exercice de prospective.

La crise actuelle est d’ailleurs un moteur qui pousse désormais de nombreuses entreprises à commencer à se prêter à cet exercice, pour travailler en tant que collectif sur ce que pourrait être le futur de leur organisation. 

Un processus de recherche et d’écriture complet

Imaginer le futur, certes, mais concrètement, comment ça marche ? Noémie partage ses routines et son mode de fonctionnement :

  • Un exercice de veille pendant quelques jours, avec une récolte de toutes les informations et tendances qu’elle juge intéressantes
  • La construction d’un fil rouge, d’un lien entre toutes ces informations
  • La mise en perspective de ce fil rouge, dans la vie d’un personnage fictif
  • La rédaction Une fois qu’elle a le scénario, la trame, l’exercice d’écrire est assez facile

Nous discutons aussi dans l’épisode des raisons qui ont poussées Noémie à choisir le format de la newsletter pour La Mutante : 

  • Le besoin de se poser une contrainte temporelle forte
  • La création d’un lien particulier avec ses lecteurs, d’un rendez-vous ponctuel autour de ses récits

L’épisode se conclut sur une conversation autour des gros signaux faibles qui ressortent de la crise actuelle et les effets positifs que le confinement pourrait avoir sur notre société : un lien familial renforcé et plus d’égalité des genres !

Les références de l’épisode

Le lien vers la Newsletter La Mutante
Le profil Linkedin de Noémie
La newsletter Exponential View

Nous utilisons des cookies pour vous garantir une expérience fluide 💆‍♀️.