Dark

Light

Dark

Light

#19 – Développer son personal branding sur Linkedin

🎙️ Le podcast est aussi disponible sur Spotify, Apple, Deezer et d’autres plateformes : par ici.

Construire une audience grâce au Marketing de contenus, une stratégie payante

Juliette baigne dans le Marketing depuis le début de ses études. Après s’être essayée à l’événementiel puis avoir décroché un Master en Marketing Digital, elle découvre successivement l’Inbound, puis le Content Marketing. Aujourd’hui, elle est chargée de la création de contenu sur le marché français pour Spendesk, la plateforme de gestion des dépenses en entreprise. 

 

On commence dans cet épisode de The Storyline par discuter de son parcours et de la stratégie de contenu que Juliette a mise en place pour Spendesk : entre production d’articles et livres blancs, organisation de webinaires et autres supports… Une approche qui porte ses fruits ! 

 

Juliette explique les concepts clés qui se cachent derrière l’Inbound Marketing :

  • Comment il est opéré chez Spendesk et quelle place il prend au sein de la stratégie globale ;
  • Dans quelle mesure il est de plus en plus important aujourd’hui, dans un contexte de perte de confiance des internautes envers les marques qui pratiquent l’Outbound Marketing ;
  • Pourquoi l’acquisition sponsorisée atteint ses limites avec le temps

 

Comme le résume Juliette au cours de la conversation, “En créant du contenu, on met les questionnements de sa cible au centre de la stratégie : répondre à la bonne question, au bon moment !”

 

Et c’est exactement cette stratégie que Juliette a décidé d’appliquer sur elle-même – en décidant de travailler son personal branding sur Linkedin.

 

Devenir son propre produit : du Content Marketing au personal branding

 

“Au début, c’est parti de beaucoup de curiosité pour le sujet.” Encouragée par plusieurs mentors et collègues, Juliette se lance début 2020 avec une résolution : tenter l’exercice avec 2 posts par semaine, un le mardi un le jeudi sur Linkedin. L’objectif de ce défi : partager ses connaissances de Marketing, Content et Inbound. Sa mission : faire comprendre aux gens qu’à force de faire des petites choses, on peut en accomplir de grandes ! 

 

Juliette revient dans l’épisode sur ses défis, les difficultés rencontrées et ses premiers succès : 

  • Travailler son personal branding demande du temps et de l’effort. La régularité est un élément essentiel ! Parfois, concilier tout ça avec un job plein temps peut s’avérer compliqué.
  • Les efforts ont rapidement payé et Juliette a graduellement construit une audience engagée autour de ses publications LInkedin. Elle insiste particulièrement sur l’aspect humain et sur les rencontres inspirantes qu’elle a pu faire sur le réseau professionnel ! 
  • Il est important de planifier ses sujets à l’avance, et de définir une ligne éditoriale pour cadrer ses efforts. Juliette a ainsi un calendrier éditorial qu’elle essaie de respecter au maximum. 

 

L’un des grands apprentissages de Juliette relève de l’importance des interactions avec son audience. La création des posts prend énormément de temps (trouver la bonne phrase d’accroche, créer un carrousel ou un visuel sympa…). Cependant, ce que Juliette ne suspectait pas, c’est ce qui se passe après les publications. En effet, une fois le contenu créé et publié, il faut répondre aux commentaires, échanger avec les gens… Comme elle le résume dans l’épisode, “Le post ne vit pas tout seul une fois qu’il est publié !”

 

Dans toute stratégie de personal branding, il y a en effet une véritable notion d’engagement et de communauté.

 

Construire son audience et l’engager en permanence

 

L’engagement, c’est le nerf de la guerre”. Juliette révèle ses grands insights relatifs au fonctionnement de l’algorithme Linkedin : 

  • Le plus important pour cet algorithme, ce sont les commentaires, qui permettent de mesurer l’engagement et le succès d’un post ;
  •  Il faut donc rapidement répondre à chacun d’entre eux, afin de créer un dialogue et de maximiser cet engagement ;
  • Certaines personnes font le choix d’utiliser des pods pour booster leurs statistiques. On discute ensemble du pour et du contre de cette stratégie. 

 

Au-delà des considérations algorithmiques, le personal branding demande aussi de dépasser ses doutes et parfois, ses peurs. Juliette confie qu’elle a été victime à ses débuts du syndrome de l’imposteur. Mais les interactions avec son audience ont contribué à lui faire gagner en confiance. Il est parfois difficile de ne pas se perdre dans la course aux likes et de ne pas conditionner son estime de soi sur ses succès en ligne. Cependant, comme Juliette l’explique, la qualité et les interactions authentiques avec son audience priment sur le reste. On aborde pour terminer l’épisode la tendance du Slow Content. Cette tendance consiste à produire moins, mais mieux, en se concentrant sur la valeur pour son audience.

 

Les liens de l’épisode 

 

L’article de Juliette sur le personal branding

Le profil Linkedin de Juliette

Le profil Linkedin de Brice Schwartz

Le site Longue Vue de Valentin Decker

Le livre L’art subtil de s’en foutre

Nous utilisons des cookies pour vous garantir une expérience fluide 💆‍♀️.